La lettre de l'ANRT

Transfert de connaissances

Knowledge transfer

Partager les données, dans le bon sens

A rebours du discours convenu où seules les entreprises seraient à même d’exploiter efficacement les données du secteur public, on montre que la réciproque s’avère une option à envisager d’urgence. En particulier en période de reconstruction post-covid 19.

L’immense majorité des données d’usage procède de l’accomplissement de nos actes quotidiens : se nourrir, apprendre, se soigner, travailler, se déplacer, se distraire. Ces actes mobilisent des infrastructures complexes – énergie, eau, électricité, télématique, connaissances - au sein desquelles les entreprises jouent des rôles cruciaux. L’exécution des actions de chacun engendre, à l’échelle des systèmes mobilisés, des problèmes que les…

Ce contenu est réservé aux membres de l’ANRT, veuillez vous connecter. Code oublié
Si votre organisme est membre de l'ANRT (liste des membres), obtenez votre code ici.
Pour adhérer, vous pouvez contacter adherents@anrt.asso.fr.
Au sommaire
Par Patrice Caine, Président du Conseil d'administration de l'ANRT, Président-Directeur général de Thales